Obtenir un financement immobilier en Suisse

Après un déclin de popularité, principalement dû aux effets de l'inflation, qui a également affecté la valeur réelle des biens immobiliers, depuis quelque temps, l'investissement immobilier est à nouveau considéré comme une source potentielle de profit.

En réalité, le marché immobilier est un secteur extrêmement dynamique car il se réfère souvent à des facteurs externes, tels que les changements sociaux, économiques et environnementaux dans la région : par conséquent, un achat qui, un jour, peut sembler risqué, peut aussi, avec le temps, se révéler très pratique.

Toutefois, au moment de choisir une maison à acheter comme investissement, il existe certains points fixes auxquels vous pouvez toujours vous référer, ainsi que certaines attitudes à adopter pour réaliser une opération qui s'avérera vraiment avantageuse.

1. Se concentrer sur les attentes
Souvent, ceux qui décident d'investir de l'argent dans l'immobilier le font pour obtenir une source de revenus, en pensant à la possibilité de louer ou de revendre le bien : l'idée de base n'est bonne que si l'on adopte un point de vue différent de celui de ceux qui achètent une maison pour y vivre, c'est-à-dire un point de vue indépendant des goûts et des besoins personnels.

Une maison achetée en tant qu'investissement a un caractère abstrait, visant exclusivement les effets de la négociation. Il faut donc se concentrer sur les exigences formelles de la transaction et jamais sur son objet : on peut aimer beaucoup une maison, mais si son achat n'est pas pratique ou n'offre pas le potentiel de gain souhaité, il vaut mieux la laisser tomber et porter son attention ailleurs.

Toutefois, l'attitude de l'acheteur/investisseur n'est pas la seule à être importante : il est important de traiter avec un vendeur motivé, c'est-à-dire une personne qui souhaite réellement vendre son bien sans avoir de visées spéculatives, qui entraveraient aussi longtemps la conclusion de l'affaire.
Définir les objectifs
Toujours en ce qui concerne les attentes, il existe deux types d'investisseurs : les "investisseurs à tiroir", c'est-à-dire ceux qui, empruntant le terme au langage financier, réalisent un investissement et attendent que sa valeur augmente ; ou ceux qui "retournent", mettant rapidement l'objet de l'investissement sur le marché afin de réaliser rapidement un profit. Cette deuxième position nécessite d'investir des capitaux considérables de manière désenchantée (et, dans une certaine mesure, spéculative). Si, en revanche, les ressources disponibles ne sont pas nombreuses, il est préférable d'adopter une stratégie de "tiroir", c'est-à-dire d'acheter le bien à bas prix et dans une zone qui n'est peut-être pas prestigieuse actuellement mais qui présente un bon potentiel de redéveloppement futur, en attendant le moment le plus opportun pour faire des bénéfices.

2. Appliquer la "stratégie de zone".
En supposant que vous souhaitiez investir dans le secteur résidentiel, est-il préférable d'acheter une maison en ville ou en province, dans le centre ou en banlieue ?
Le choix de la zone est en effet crucial : la première différence substantielle entre l'achat d'une maison dans le centre et dans la banlieue est, assez intuitivement, le montant de l'investissement initial.

Chaque évaluation des détails de l'affaire à conclure doit être postérieure à la prise de conscience du budget personnel à investir : si l'on dispose de plus de 100.000 euros, il est possible de viser un investissement dans la zone la plus cotée d'une ville, sinon il vaut mieux s'intéresser à des logements plus décentralisés.

En effet, l'achat d'un appartement de prestige aura un coût initial plus élevé et un rendement moins incisif à court terme, mais ce type de bien a plus de chances de prendre de la valeur qu'un bien situé en banlieue ou en province. À l'inverse, un appartement moins central et moins cher peut perdre de la valeur avec le temps, mais est plus susceptible d'offrir des gains immédiats, car il est plus facilement loué.
Où investir
Les zones centrales, en particulier celles des villes, sont toutefois toujours à privilégier : ce n'est pas un hasard si les marques les plus célèbres et les franchises les plus répandues préfèrent le centre pour établir leur siège ou ouvrir leurs points de vente. En termes de commodité, il faut donc considérer qu'une propriété stratégiquement située a peu de chances de rester vacante ou invendue.

Un autre facteur important concerne les infrastructures. À l'ère de la ville intelligente, l'urbanisation est de plus en plus liée au concept d'"offre de services", un terme qui englobe tous les transports publics et leur efficacité, mais aussi toutes les fonctions qu'une administration municipale met en place pour améliorer le bien-être de ses citoyens.

Mieux vaut donc investir dans l'achat d'une maison dans un endroit où la qualité de vie est élevée, en pensant dans la perspective d'un avenir plus ou moins proche et en calculant l'augmentation potentielle de la valeur de la propriété. Car, en fait, le potentiel d'un marché est plus important que le marché lui-même.
Si, par exemple, on achète un appartement dans l'intention de le louer à des étudiants, on choisira un quartier proche de l'université. S'il se trouve également dans une zone largement commercialisée, l'investissement aura des marges bénéficiaires encore plus importantes, car la cible des parties potentiellement intéressées par le bien s'élargira également à d'autres catégories de locataires potentiels.

3. Gestion de l'investissement
Le secteur résidentiel se prête donc à l'élaboration d'une stratégie d'investissement ayant un bon potentiel de génération de revenus futurs.
Ici aussi, il est important de tenir compte de l'impact des facteurs sociaux : l'époque des grandes familles patriarcales est révolue, les familles modernes d'aujourd'hui sont plus petites, mais plus exigeantes et ont besoin de maisons comportant moins de pièces, mais situées dans des zones offrant plus de commodités.

L'investissement idéal est donc un appartement de 80/100 m², fonctionnel pour différents types de locataires : le couple nouvellement marié, la famille avec un ou deux enfants, ou la personne seule souhaitant vivre à proximité du travail.

Un appartement de ce type est facilement commercialisable, non seulement s'il est situé dans le centre-ville, mais aussi dans les banlieues ou dans l'arrière-pays, des zones intéressantes, par exemple, pour ceux qui travaillent en ville mais souhaitent prendre une maison dans une zone moins chère ou plus calme que le centre.

Le critère à suivre est donc d'acheter en perspective, en estimant, même de manière théorique, quels bénéfices peuvent être réalisés grâce à l'investissement et, surtout, quand ils peuvent être réalisés.
Obtenir un financement immobilier en Suisse

Informations sur la société: Obtenir un financement immobilier en Suisse

Rte de Denges 38
1027
Lonay
Suisse
021 802 39 46

Thématique proche de Obtenir un financement immobilier en Suisse

BERAL : Des solutions sur mesure pour construire la maison de votre rêve en Alsace !
Pour construire votre maison, une qui s'identifie à vous. Point de soucis à vous faire, la solution, c'est BERAL ! Dans la région d'Alsace, le maître d'œuvre de la...
Lavesle Immobilier
La location d’un appartement peut dépasser le budget de certaines personnes, qui se retrouveront par la suite à la recherche d'une colocation. Sachez donc que le...
Je vends mon terrain
Le site propose une estimation gratuite et un accompagnement personnalisé et expert dans les projets de vente destinés à un promoteur immobilier. Sur JeVendsMonTerrain les...